Accueil > Revue de web > Débat sur la vidéosurveillance à Bruxelles

Débat sur la vidéosurveillance à Bruxelles

Voir en ligne : Programme d’acrata en ligne

La vidéosurveillance à Bruxelles
jeudi 20 novembre - 19h30 - débat à Acrata

Nederlands onderaan

Un débat sur la vidéosurveillance aura lieu ce jeudi 20 novembre à 19h30 à la bibliothèque anarchiste Acrata (32, Rue de la Grande Île à Bruxelles).

Nous retranscrivons ici leur texte de présentation :

Depuis une dizaine d’années, la vidéosurveillance s’intensifie dans les rues de Bruxelles. Au-delà des caméras privées qui inondent les espaces commerciaux ou les villas des riches, les communes et la police se sont alliées pour placer des tas de caméras sur les grands axes, les places publiques, partout où il y a du passage.
Le discours des flics et des élus se veut à la fois rassurant pour les bons citoyens et menaçant envers les réfractaires à l’ordre en place, ou même simplement contre les « indésirables », ceux qui ne cadrent pas avec le « projet de ville » dominant. Les caméras font bien partie de la tentative plus générale de pacifier Bruxelles, de rendre cette ville attractive pour les institutions européennes, les investisseurs et leurs bureaux, les hôtels et commerces de luxe, etc. Une tentative de plus pour affermir le contrôle social et servir les classes supérieures, donc.
Au-delà des fantasmes de contrôle total qui animent l’État, qu’en est-il de la réalité sur le terrain ? Où se concentrent les yeux électroniques du pouvoir ? Que sont ces caméras dites « intelligentes » ? Quels plans pour l’avenir ?

Camerabewaking in Brussel
donderdag 20 november – 19u30 - discussie

Sinds een tiental jaren wordt de camerabewaking in de straten van Brussel alsmaar uitgebreid. Naast de privé-camera’s die de commerciële ruimtes en de villa’s van de rijken overspoelen, werken gemeentes en politiediensten samen om talrijke camera’s op de grote wegen, de pleinen en overal waar vele mensen voorbijkomen te plaatsen.
Het discours van de flikken en de verkozenen wil zowel de brave burgers geruststellen als dreigend overkomen bij degenen die de heersende orde niet aanvaarden, of gewoon simpelweg bij de ‘ongewesten’, degenen die niet passen in het plaatje van het huidige ‘stadsproject’. De camera’s maken deel uit van de meer algemene poging om Brussel te pacificeren, de stad aantrekkelijk te maken voor de Europese instellingen, de investeerders en hun kantoren, de hotels en luxewinkels enzovoort. Dus een zoveelste poging om de sociale controle te versterken en de hogere klassen te dienen.
Voorbij de fantasieën die de staat koestert over een totale controle, hoe zit het met de werkelijkheid op het terrein ? Waar concentreren de elektronische ogen van de macht zich ? Wat zijn die zogenaamd ‘intelligente’ camera’s ? Welke plannen hebben de autoriteiten voor de toekomst ?

Groot Eilandstraat 32
1000 Brussel

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document